AC Cars fabrique à nouveau des Cobras V-8

| |

La firme britannique AC Cars est célèbre pour sa voiture de sport Ace qui a servi de base à la Shelby Cobra originale. Il est donc tout à fait normal que la société se lance dans le commerce des répliques de la Cobra. Après avoir annoncé des Cobra turbo-4 et entièrement électriques, AC revient à l’option V-8 plus célèbre de la voiture.

Le Cobra 378 Superblower Mark IV de l’AC est en fait basé sur une réplique précédente du Cobra. Le Superblower original a été lancé en 1998, ce qui montre la longévité du marché des répliques de Cobra.

Alors que les Cobra d’origine utilisaient les célèbres moteurs Ford, la Superblower est propulsée par un V-8 de 6,2 litres provenant de General Motors, plus précisément de la LSA. Comme son nom l’indique, il est suralimenté, ce qui confère à la Cobra une puissance de 580 chevaux. Cette puissance est envoyée aux roues arrière par une boîte manuelle à 6 vitesses.

AC Cobra 378 Superblower Mark IV

AC Cobra 378 Superblower Mark IV

La voiture utilise un châssis à cadre en échelle, comme les Cobras d’origine, avec des suspensions avant et arrière multibras, un différentiel à glissement limité et des freins à disque ventilés. Elle roule sur des roues de 16 pouces de large à l’avant et de 10 pouces de large à l’arrière.

AC Cars n’a pas discuté des plans visant à offrir des répliques de Cobra aux États-Unis, mais au Royaume-Uni, le Superblower est vendu à 129 500 livres sterling (environ 170 000 dollars). Elle n’est disponible que chez un seul concessionnaire, la Boss Motor Company, située au nord de Londres. Les acheteurs de répliques de Cobra ont beaucoup de choix, mais obtenir une voiture de la société qui a construit l’original des années 1960 pourrait ajouter du caché.

En plus de la Superblower, AC Cars propose deux modèles avec des groupes motopropulseurs moins traditionnels. La Cobra 140 Charter Edition utilise le moteur turbo-4 de 2,3 litres de l’actuelle Ford Mustang, qui développe 350 ch. AC propose également une Cobra entièrement électrique, avec 308 ch et une autonomie estimée à 150 miles (probablement lors du cycle d’essai WLTP).

Previous

Voitures autonomes : les grandes étapes

Le défi des scooters électriques partagés en Espagne

Next

Laisser un commentaire