Youtube : Plus de sous-titre made in utilisateurs !

| | ,

Plus de sous-titre made in utilisateurs !

 

L’hôte vidéo n’acceptera plus les transcriptions et les traductions produites par la communauté d’utilisateurs.

Lundi 28 septembre : les internautes ne peuvent désormais plus ajouter de sous-titres aux vidéos tierces sur YouTube : la fonctionnalité « contribution de la communauté » a été supprimée. Jusqu’à présent, les créateurs de vidéos pouvaient permettre aux internautes d’enregistrer des transcriptions de leurs œuvres dans leur langue d’origine ou par traduction. Ces bénévoles ont utilisé les outils de sous-titrage de YouTube individuellement ou en collaboration.

L’hébergeur a expliqué dans un message publié sur son site Web que les vidéos concernées ne représentaient presque rien du temps passé sur la page. Si peu d’utilisateurs utilisent ces sous-titres, alors certaines personnes seront très mécontentes de YouTube: une pétition intitulée « Ne pas supprimer les sous-titres de la communauté » a recueilli plus de 500 000 signatures sur le site Change.org en moins deux mois.

 

Les différents problèmes liés à la traduction des vidéos :

 

Le géant de l’hébergement vidéo a prouvé la justesse de ce retour en arrière pour des raisons modérées : les utilisateurs se sont plaints du spam et des abus dans ces sous-titres. Certaines personnes ont regretté la faible qualité de ces textes et l’ajout de plateformes. Cependant, ces contenus ne seront publiés qu’après vérification, le propriétaire de la vidéo a donné son accord ou le texte a reçu « suffisamment d’avis positifs », et même si la fonctionnalité existe, YouTube sera désigné sur le site.

 

Sauf avis contraire, les sous-titres ne disparaîtront pas, et le texte des anciennes vidéos conçues par les internautes restera visible, mais les nouvelles transcriptions ne seront pas acceptées. Les créateurs de vidéos peuvent toujours se transcrire eux-mêmes, ce qu’ils font rarement. Par conséquent, dans de nombreux cas, les utilisateurs s’appuieront sur les sous-titres automatiques YouTube générés par les outils d’intelligence artificielle de sa société mère Google.

Previous

Facebook questionne ses activités en Europe

Konbini se place sous protection de la justice

Next

Laisser un commentaire