Le hashtag #RIPJKRowling

| |

J.K Rowling accusée une nouvelle fois de transphobie

Hier sur Twitter en top tendance, les internautes ont accusés J.K Rowling de transphobie. Qu’a fait l’écrivaine d’Harry Potter pour susciter une telle vague de critique ?

Contexte

Juin 2020, J.K Rowling partage un article ayant pour thème l’égalité homme-femme en sous entendant que « les personnes qui ont leur règles » sont des femmes. Les internautes lui ont reproché de ne pas considérer les personnes transgenres.

Pour justifier ses propos, elle a dû répondre publiquement à ces accusations : « Si le sexe n’existe pas, il n’y a donc pas d’attirance pour le même sexe. Si le sexe n’existe pas, ce que vivent les femmes à travers le monde est effacé. Je connais et adore des personnes transgenres mais effacer le concept de sexe supprime la capacité de nombreuses personnes à parler de leur vie. Ce n’est pas de la haine de dire la vérité »

Réponse vivement critiquée qui n’a absolument pas arranger la situation.

Le débat à dernièrement été relancé alors que son nouveau livre est sur le point de sortir.

Le nouveau livre de J.K Rowling

Ce livre s’appelle « Troubled Blood » et est le cinquième volet de la fiction policière « Cormoran Strike ». De plus, l’auteur publie le livre sous le nom de Robert Galibraith afin de mieux comprendre l’œuvre. C’est l’histoire d’un meurtrier qui prend l’apparence d’une femme pour pouvoir assassiner d’autres femmes.

Des internautes ont donc fait le parallèle entre ce nouveau roman et le dernier bad buzz de l’auteure.

Le hashtag #RIPJKRowling

Parmi toutes les personnes qui ont repris cet Hashtag sur Twitter, on peut remarquer que certaines personnes appelaient à tuer la carrière de J.K Rowling et d’autres appelaient à des violences plus sérieuse. L’hashtag a pris une ampleur démesurée et Twitter lui-même a dû rappeler que JK Rowling n’était pas décédée.

Previous

Un signe de vie sur Venus ?

Playstation 5 : nouvelle annonce

Next

Laisser un commentaire